Nos formations

Apprenez + et encore plus vite !

Des formations complètes (cours, exercices, quiz) pour progresser dans votre carrière et sortir du lot !

Découvrir les cours

Plus de 30h de formations disponibles

Pourquoi j'arrête ma newsletter payante pour les développeurs...

Une surprise se cache à la fin de cet article !

Article publié le 15/07/2020, dernière mise à jour le 19/09/2023

En 2020, je lançais une newsletter payante appelée "JAW : de Junior à Warrior", destinée à donner un conseil par semaine aux développeurs web juniors afin d'exploiter à fond leur potentiel.

Et aujourd'hui, je vous annonce que cette newsletter ferme.

Car oui, cette newsletter ne disparait pas vraiment, mais renait sous une autre forme, gratuite (rendez-vous à la fin de l'article) !

Pourquoi arrêter maintenant ?

Il y a plusieurs raisons qui m'ont pousser à prendre cette décision, la plupart en lien direct avec le blog sur lequel vous êtes actuellement, je vais essayer de vous les expliquer en détails :

Mauvais timing

Lorsque  j'ai lancé la newsletter "JAW", mon seul but était de fournir un contenu de qualité et ciblé pour les développeurs junior, le genre d'email que j'aurais aimé recevoir à l'époque où j'ai commencé le  développement.

Partager mon expérience pour éviter aux autres de reproduire mes erreurs et progresser plus vite était ma mission avec ce projet, seulement quelques jours après avoir ouvert les inscriptions que j'ai décidé de commencer à écrire un article par jour sur mon blog.

Vous l'aurez deviné, je me suis vite retrouvé à ne plus savoir si un sujet était plus approprié à être transmis dans un e-mail ou un article, et la frontière était si flou que s'en était devenu un casse-tête !

Pour couronner le tout, je me retrouvais à écrire l'équivalent de deux articles de blog le Lundi soir, tous deux avec un contenu original et donc plusieurs heures de rédaction, le  rythme n'était pas tenable.

Liberté de ton

J'avais choisi le format de la newsletter pour être sûr de me laisser une certaine liberté de ton, pour parler directement avec les gens afin de ne pas être trop lisse et transmettre mes conseils de manière directe.

Mais au fil du temps, j'ai découvert que j'écrivais mes articles de manière décomplexée, sur un ton libre, sans même y faire attention.

Je reçois même de plus en plus de messages privé sur Linkedin, Facebook et Twitter de gens qui veulent des conseils, et auxquels je suis ravi de répondre de manière très personnelle dès que je le peux !

Transmettre au plus grand nombre

C'est mon envie de transmettre qui me fait créer du contenu donc c'est quand je partage mes connaissances avec le plus de gens possible que je suis satisfait et que j'ai le sentiment d'avoir un impact positif.

Ces dernières semaines, j'ai atteins le chiffre des 3000 pages vues mensuelles (merci) , tandis que mes e-mails était ouverts par moins de 10 lecteurs.

Sachant que les abonnés de ma newsletter lisent aussi mon blog, le choix logique est de conserver (et favoriser) le blog pour aider le plus de gens possible !

Je ne veux pas faire payer du contenu "court"

Si je créé du contenu payant, je veux que ce soit un contenu très complet, qui m'aura pris un gros investissement à produire et que les gens consommeront en plusieurs heures et non pas en quelques minutes.

Mon contenu quotidien doit rester gratuit et profiter à tout le monde, c'est la meilleure manière pour moi d'être en phase avec ma vision de l'éducation et du partage.

Newsletter gratuite

Mais en quoi consiste cette nouvelle formule ?

J'y partage tout simplement :

  • Les meilleurs contenus de la semaine (articles, podcasts, vidéos)
  • Les annonces des nouveaux projets de Code-Garage pour ne rien louper !
  • Des offres exclusives lorsque les nouvelles formations sortent

L'objectif est de vous envoyer au maximum 1 e-mail par semaine pour vous tenir au courant tout en respectant vos boites e-mails !

Pour s'inscrire, voici le lien de la nouvelle newsletter.


Kristopher Roller sur Unsplash

Vous avez terminé l'article ?

Commentaires (0)

pour laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant