Nos formations

Apprenez + et encore plus vite !

Des formations complètes (cours, exercices, quiz) pour progresser dans votre carrière et sortir du lot !

Découvrir les cours

Plus de 30h de formations disponibles

Pourquoi parle-t-on de "patch" logiciel ?

Un "patch" correspond à un "correctif" logiciel, mais à une époque, ce nom avait un sens bien particulier...

Article publié le 24/04/2023, dernière mise à jour le 19/09/2023

En programmation, et plus généralement en informatique, un "patch" désigne un correctif apporté à un logiciel, afin de résoudre un quelconque bug, ou une faille de sécurité.

Ce correctif peut exister sous la forme d'une modification de code source (le logiciel devra donc être recompilé), ou directement sous la forme d'un fichier binaire (exécutable) à remplacer.

Le mot "patch" est couramment utilisé en français, et pourtant il existe plusieurs traductions littérales valides, dont le terme "rustine" (marque déposée par Louis Rustin), et qui colle parfaitement à l'origine historique du mot.

Découvrons ensemble un morceau histoire de l'informatique !

Retour dans les années 40...

Le 7 Août 1944, l'université d'Harvard reçoit le premier calculateur numérique de grande ampleur, le Mark I.

Photo du Mark 1, faisant une dizaine de mètre de long

Crédit : Wikipédia

Long de seize mètres, et pouvant effectuer trois additions par seconde, ce calculateur devait être programmé grâce à des cartes perforées. Chaque carte comprenait 10 lignes et 23 colonnes (soit 230 bits) dont la valeur dépendait de la perforation, ou non, de chaque point de la carte.

Toutes ces cartes étaient reliées entre elles sur de longues bandes, et comme il n'existait pas d'opérateurs conditionnels, le début de certaines bandes était reliée à la fin de la même bande, afin de créer une boucle (au sens littéral).

Il disposait également d'un deuxième lecteur de bandes pour les données d'entrée.

Il arrivait qu'une fois les instructions inscrites sur la carte, l'exécution soit erronée, et que le code (ou les données d'entrée) durent être modifiés, et pour cela, on devait alors reboucher des perforations (ou en créer de nouvelles).

Pour reboucher les trous, on utilisait alors un morceau de ruban adhésif opaque ("patch of tape" en anglais), ce qui corrigeait les instructions, comme dans la photo ci-dessous.

Photo d'une bande perforée, où des morceaux de scotchs opaques sont collés pour cacher certains trous de la bande

Crédit : Wikipédia

Avec le temps, les supports de stockage des logiciels et des données ont évolué, d'abord sur des bandes magnétiques que l'on découpait et recollait ensemble (toujours avec du scotch), et ce n'est qu'avec l'apparition des disquettes puis des CD-ROM qu'il est devenu (quasiment) impossible de réparer les données de manière physique.

Et pourtant, aujourd'hui encore, le terme de "patch" a traversé les époques et est toujours utilisé, même si beaucoup de gens ne connaissent pas l'origine de ce mot !


Wonderlane sur Unsplash

Vous avez terminé l'article ?

Commentaires (0)

pour laisser un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant